HOME
ABOUT

Hélène. 20. France.
Rock climbing. Slackline. Backpacking. Books. Travel. Snowy dreams. Deeply in love with life & people. Life is nothing more than a tightrope act - don't look down.
MESSAGE

ARCHIVE

Griffure dans le dos 
morsures sur les cuisses 
marqueur sur les jambes 
langue mordue dans ma bouche 
des lèvres qui capturent
des mains qui repoussent 
fou rires partout 
alcool dans le sang 
déguisements improbables 
week-end de fou

qu’est-ce qu’on a ri les gars 
qu’est-ce qu’on va rire, encore. 



Seems that i’m finally back to reality.

Con toda palabra. 

J’ai encore ton odeur sur la peau
(refusé la douche pour te garder un peu)
tout un flou de souvenirs dans la poitrine 
et ça cogne ça tiraille 
ça gratte sous les cicatrices
et je te voudrais près de moi ce soir 

et la musique tourne tourne tourne 

Me entrego a tus brazos
Con miedo y con calma
Y un ruego en la boca
Y un ruego en el alma

j’ai nos nuits aux lèvres
et ta douceur au creux du ventre 
Charlie Charlie 
si tu savais, 
de quoi tu m’as sortie 
des cauchemars de la peur de l’effroi de la honte 

reviens reviens reviens-moi 
ton corps à mon corps 
ta chaleur dans ma chaleur 
et tes mots à mon oreille 

et tu n’as pas lâché ma main 
tu as affronté les larmes 
et tu me manques 

au delà des mots et du soir 


danielodowd:

 Alex B Witt 

J’ai pas les mots
depuis un an je questionne
mes rêves et le ciel 
keep the earth below my feet 
pourquoi ? 
Comme en deuil d’une partie de moi 
abandonnée au détour d’une falaise, 
cachée sous un rocher 
au soleil d’Orpierre. 

Je ne sais pas. Pourquoi là-bas ?
Pour le sourire de G. et la chaleur au fond de mon ventre
ou les fous rires 
le calcaire qui érode les doigts et les souvenirs
les petites défaites
et les grandes grandes victoires 

la respiration profonde, libérée 
ou l’attente du meilleur à venir

pour ce roman qui n’avance pas 
ou les mots que je n’ai plus
douce schizophrénie de l’être
insoutenable au crépuscule 

let me learn from where i have been 
keep my eyes to serve my hands to learn

grisante sous le ciel
j’ai les doigts ensanglantés d’avoir griffé trop de falaises 
et déchiqueté trop de rêves d’enfant

je crois que j’ai grandi

et j’en ai marre d’avoir peur. 
je la jeterai aux loups, aux fauves, 
en pâtures au noir 
cette peur dégueulasse
parce que la vie est bien trop belle 
pour continuer à se fermer des portes 

et j’ai envie de tomber amoureuse
de tomber amoureuse de toi, 
encore. Rien qu’une fois. 
Un sourire une faiblesse 
et un peu d’illusions
pour maintenir mes rêves dansants 

et la saveur de l’espoir

que les vingts prochaines années seront belles. 

keep the earth below my feet (…)


Pourquoi faudrait-il aimer rarement pour aimer beaucoup?
- Albert Camus (via sombre-et-limpide)

(via sein-desprit)


J’ai envie qu’on se chamaille, qu’on se dispute. J’ai envie qu’il se moque de moi, j’ai envie de lui en vouloir, j’ai envie qu’il fasse tout pour se faire pardonner. J’ai envie de sentir sa main prendre la mienne, comme ça, sans prévenir. J’ai envie de sourires espiègles, de phrases piquantes, de joues qui rougissent. J’ai envie qu’il ai peur de me perdre.
- (via lolo-wonderland)

(via sein-desprit)


Si t’arrêtais de tomber amoureuse tous les quatre matins, peut-être que ta vie serait un peu plus simple, non ? (Et que tu serais un peu moins chiante.)” 

Peut-être ou peut-être pas. Certainement. Probablement. Je m’en fous. 
Je ne sais pas vivre autrement. Et moi je tombe amoureuse des rêves 
que je dessine dans ma tête 
  et même si je dois bien admettre que mes hormones me dirigent plus que ma tête 
- j’avais envie de lui à en gémir de frustration. Point barre. 

Allez reviens reviens 
j’ai plein de scénarios qui te plairaient 
à coucher sur les draps. 



peut-être que ce qui m’a plu chez toi 
c’est tout ce que tu as refusé de me faire voir 

PUTAIN SORS DE MA TÊTE. 
c’est bien joli d’être baraqué, brun ténébreux, 
super bon grimpeur, assuré, moqueur, 
intelligent, viril, 
voyageur voyageur 
j’ai pas envie de me laisser prendre à mon propre piège

et pourtant c’est déjà trop tard

je vais me faire une liste de tout ce qui nous sépare
à commencer par le simple fait 
que tu n’as daigné poser les yeux sur moi 
(et pourtant tu l’a senti ce regard, tu l’as senti
et tu as souri). 


PUTAIN


explore-themountains:

danlophotography:

Roof of the world | Sagarmatha National Park, Nepal

❂ come and see the world with me ❂

T’aurais pas dû creuser 
comme toujours

tu tombes sur des choses qui te plaisent 
et tu vas foncer droit dans le mur. 


I’m a mess right now.

MERDE. 
Longtemps que je n’ai pas flâné par ici 
tout tourbillonne et ricane au fond 
et puis le bonheur
le 6b passé, enfin, enfin ! 
Le rocher qui griffe 
mord et la victoire de la grâce du vide 
la victoire sur la pesanteur 
la respiration du yoga qui apaise 
doucement murmure du soir 
d’Orpierre à Briançon en passant par l’Oisans 
et le plateau d’Emparis 
piquer une tête dans le Lac Noir 
dormir sous les étoiles 
grimper 
grimper

devenir soi. 

Mais je pense un peu trop à toi 
et c’est effrayant.